Monter sur un toit de chaume : voici comment s’y prendre

1282

Si vous désirez nettoyer votre toiture de chaume sans un appareil qui vous permettra de le faire à distance, vous devrez à coup sûr monter dessus. Cette action n’est pas sans conséquences néfastes et nécessite de prendre certaines précautions. Alors, voici comment vous y prendre pour éviter tous risques.

Être accompagné

La première astuce pour réussir votre projet est de ne jamais être seul pendant la montée sur un toit de chaume. Il est très important d’être au moins à deux. Cela garantit à moitié la sécurité. Votre accompagnateur pourrait vous aider à tenir l’échelle. Aussi, dès que vous serez en haut, il sera la main qui vous enverra le matériel manquant. Cela vous évitera les allers retours. Par ailleurs, à deux, le secours est forfaitaire. En cas d’accident, vous avez la chance d’avoir un secours rapide.

A lire également : Rénovation écologique de la salle de bain : astuces et conseils pratiques

Se munir d’une échelle adaptée

Pour votre sécurité, même si le toit est à votre hauteur, veuillez utiliser une échelle. Celle utilisée pour un toit de chaume est strictement différente des autres. Vous devez utiliser une échelle à crochet ou à coulisse pour la sécurité. Après le choix du type d’échelle, assurez-vous d’avoir choisir un équipement solide. Ensuite, vérifiez la bonne fixation de l’échelle. Enfin, montez délicatement sur chaque montant de l’échelle.

Porter la chaussure adéquate et un casque

Les tapettes, les sandales, les bottes sont interdites pour monter sur un toit à chaume. Vous devez vous munir de chaussures antidérapantes ou de chaussures de sécurité. Il est aussi très primordial de mettre son casque, de bien le fixer sur la tête pour la sécurité.

A lire aussi : Rénover une salle de bains à petit budget : astuces et conseils pratiques

Surveiller la météo

Avant d’aller sur un toit de chaume, consultez d’abord la météo. En effet, un vent violent peut vous nuire. Il est capable de vous déséquilibrer, de créer votre chute brutale vers le bas. Aussi, la pluie non plus, ne vous sera favorable. L’eau humidifie le chaume, le met en état de fragilité. Ainsi, cela est capable de vous faire glisser malgré votre chaussure de sécurité. Pour éviter tout risque, il est vivement souhaité de monter en saison favorable.

Éviter de monter sur un vieux toit de chaume

Plus le toit de chaume est vieux, plus il se fragilise. Après plusieurs années d’utilisation, la toiture perd sa solidité et ses propriétés, ce qui constitue un véritable danger pour toute personne qui y monte. Alors, pour votre sécurité, vous devez éviter de monter sur un vieux toit de chaume.

Vérifier l’état du toit de chaume avant de monter

Avant de monter sur un toit de chaume, il est impératif de vérifier l’état du toit. Effectivement, le chaume peut être une option écologique pour couvrir votre maison, mais il nécessite un entretien régulier et minutieux. Des dommages peuvent apparaître avec le temps et les intempéries.

Il faut signaler tels que des fissures ou des zones affaissées qui pourraient indiquer que la structure du toit n’est plus solide ou qu’il y a eu infiltration d’eau à certains endroits.

Si vous constatez des problèmes majeurs sur votre toiture en chaume, il est recommandé de faire appel à un professionnel qui saura effectuer les réparations nécessaires sans danger.

Si vous êtes propriétaire d’une maison avec un toit en chaume, pensez à organiser une inspection annuelle par une entreprise spécialisée dans ce type de revêtement afin de détecter tout problème potentiel avant qu’il ne devienne trop grave et coûteux.

Sachez que certaines régions ont une réglementation spécifique concernant les travaux sur les bâtiments recouverts en chaume : renseignez-vous avant d’entreprendre quoi que ce soit !

Utiliser des outils de sécurité tels qu’une ligne de vie ou un harnais de sécurité

En plus d’être accompagné, il est fortement recommandé d’utiliser des outils de sécurité. Une ligne de vie, par exemple, peut être installée sur votre toiture pour fournir une sangle résistante et robuste qui vous maintiendra en place. Un harnais de sécurité est aussi un choix judicieux : bien attaché, il permettra à l’utilisateur de se déplacer librement sur la structure sans risquer sa chute.

Il ne faut pas négliger les dangers liés au travail en hauteur. Les outils précédemment cités sont très utiles mais ils doivent être utilisés correctement. Si le harnais ou la ligne ne sont pas fixés correctement, leur efficacité sera réduite. Vous devez commencer vos travaux.

Les outils ne suffisent cependant pas toujours à garantir la sécurité à 100%. Vous devez évaluer les travaux que vous allez effectuer sur votre toit avant même d’y monter. Effectivement, certains projets peuvent demander un accès plus complexe ou nécessiteront des équipements supplémentaires.

Si vous n’êtes pas sûr des mesures à prendre pour garantir votre propre sécurité ainsi que celle des personnes avec qui vous travaillez, n’hésitez pas à faire appel aux services professionnels tels qu’une entreprise spécialisée dans les travaux en hauteur. Ils seront en mesure de vous conseiller adéquatement tout en assurant votre protection optimale.