Comment calculer le temps de filtration d’une piscine ?

1527

Plusieurs facteurs déterminent la qualité de l’eau d’une piscine. Parmi ceux-ci, on a le volume de l’eau, le nombre de baigneurs et le type d’entretien de l’eau. Même si ces éléments peuvent aussi influencer sur la durée de filtration de l’eau, il faut reconnaître qu’ils viennent bien après la température de cette dernière. Comment alors calculer le temps de filtration d’une piscine ? Éléments de réponse dans cet article.

Quelle formule pour calculer la durée de filtration d’une piscine ?

Pour calculer le temps de la filtration d’une piscine, vous devez diviser la température de l’eau par 2. Par exemple, lorsque l’eau est à température de 25°, la filtration se fera durant 12h au minimum. Cependant, il faut noter que cette formule s’utilise principalement dans la période du printemps à l’automne. En hiver, les températures peuvent descendre jusqu’à 10°, ce qui empêche le développement des micro-organismes tels que les champignons algues, les virus et les bactéries. Ainsi, en hivernage passif ou en cas de chute de température de moins de 14°, l’idéal serait de diviser la température de l’eau par 3. Par ailleurs, il est également possible de partir du cycle de filtration pour calculer le temps de filtration de la piscine. Mais, il faudra au préalable se rassurer que la pompe est bien calibrée, ce qui vous permettra d’obtenir un résultat identique à celui que vous avez trouvé sur la base de la température. Alors, pour déterminer le cycle de filtration en heures, vous devez diviser le volume d’eau de votre piscine en m3 par le débit de votre pompe en m3/h. Une fois le résultat connu, vous pouvez réaliser par jour, entre 1 et 4 cycles de filtration.

A voir aussi : Les pièges à éviter lors de l'installation d'une piscine

Quelle est l’importance de la température de l’eau ?

La température de l’eau joue un rôle important dans le calcul de la durée de filtration de la piscine. En effet, lorsque l’eau s’échauffe, les micro-organismes peuvent facilement se développer. Au cas contraire, vous devez nécessairement arrêter la filtration et limiter les doses de produits chimiques. À d’autres températures, on aura :

  • Temps de filtration = température de l’eau/3: avec une eau ayant une température comprise entre 10 et 14°C ;
  • Temps de filtration = température de l’eau/2: avec une eau ayant une température comprise entre 15 et 20° ou 25 et 29°.

Cependant, lorsque l’eau est à 30° ou plus, l’idéal serait de faire une filtration permanente de la piscine.

Lire également : 4 conseils pour bien assurer l’entretien de sa piscine

Quand doit-on filtrer sa piscine ?

Dans le but d’économiser de l’énergie, plusieurs personnes sont tentées de filtrer leur piscine pendant la nuit. Mais, la période idéale pour la filtration de l’eau est la journée, notamment lors des baignades. En effet, à ce moment, les micro-organismes et les bactéries sont beaucoup plus actifs. Cela est relatif durant les journées de fortes chaleurs ou en la présence des baigneurs.

Comment adapter la durée de filtration en fonction de la taille de la piscine ?

La durée de filtration d’une piscine dépend aussi de sa taille. Une petite piscine n’aura pas besoin autant d’heures de filtration qu’une grande piscine, simplement parce que le volume d’eau à traiter sera moins important.

Pour adapter la durée de filtration en fonction de la taille de votre piscine, vous pouvez utiliser une règle simple : il faut filtrer l’intégralité du volume d’eau au moins deux fois par jour.

Par exemple, si votre piscine mesure 4m x 8m et a une profondeur moyenne de 1,5m, son volume sera d’environ 48 mètres cubes (4x8x1,5). En appliquant notre règle simple, il faudrait donc filtrer environ 96 mètres cubes par jour.

Si votre système de filtration est capable de traiter un débit maximum de 10 mètres cubes par heure (ce qui est courant pour les petites installations), cela signifie qu’il faudra filtrer pendant au moins neuf heures et demie chaque jour (96/10).

Cela peut sembler beaucoup mais rappelons que le principal objectif est avant tout la qualité sanitaire et hygiénique des baigneurs. Il vaut mieux avoir une eau propre avec une longue exposition aux produits désinfectants plutôt qu’un risque accru lié à leur absence ou insuffisance.

Vous devez vérifier le filtre afin notamment de vous assurer que celui-ci remplit correctement sa fonction initiale.

Quels sont les différents types de filtres et comment choisir le plus adapté à sa piscine ?

Il existe plusieurs types de filtres pour les piscines, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients. Le choix dépendra notamment du volume d’eau à filtrer, du type de pollution présent dans l’eau et des préférences personnelles.

Le filtre à sable est le plus courant et le plus économique en termes de coûts d’entretien et de consommation énergétique. Il fonctionne avec un lit de sable qui retient les impuretés. Le nettoyage se fait par contre-lavage régulier, c’est-à-dire en inversant le sens du flux d’eau envoyé par la pompe.

Le filtre à cartouche est une option plus coûteuse mais aussi plus efficace pour la filtration fine des particules présentes dans l’eau grâce au pouvoir absorbant des cartouches composées généralement de papier ou de tissu synthétique.

Il y a aussi les filtres diatomiques qui sont considérés comme étant les meilleurs pour épurer l’eau car ils peuvent arrêter même les microparticules invisibles à l’œil nu. Ces modèles nécessitent toutefois un entretien très rigoureux afin d’éviter que leurs fines membranes ne soient endommagées lors des phases de nettoyage.

Lorsque vous choisissez votre filtre, pensez aussi aux différents modes opératoires ainsi qu’à leur aisance technique (installation facile), leur durée de vie et leurs capacités en matière d’efficacité épuratoire.

Nous vous suggérons de privilégier les filtres à faible consommation énergétique et de préférence labellisés pour leur respect de l’environnement.