Une source de pollution intérieure : nos meubles

ces meubles qui polluent nos maisons

Image tirée du site http://www.prevention-sante.com/

Une pollution intérieure identifiée depuis bientôt 10 ans comme dangereuse

A tous ceux qui sont heureux de respirer sainement parce qu’ils vivent à la campagne, loin de la pollution des grandes villes ou ceux qui se calfeutrent chez eux avec soulagement pour échapper à l’air vicié du périph, voici ce qui pollue l’air de vos maisons…

Depuis juin 2004, le CIRC, Centre International de Recherche sur le Cancer, dépendant de l’OMS a fait passer le formaldéhyde de « cancérigène probable » à « cancérigène certain ». Ce composé Organique Volatile (COV, dont fait aussi partie le benzène), présent dans de très nombreuses substances issues de l’industrie pétrolière est ainsi reconnu comme pouvant entraîner des cancers de la cavité buccale, des fosses nasales, des sinus et (de façon presque certaine) des leucémies.

Ces substances dangereuses pénètrent nos intérieurs via la cigarette, les produits ménagers, les mousses isolantes, les colles, laques et vernis, les encres, les textiles neufs, certains médicaments et cosmétiques, ainsi que… les meubles. En effet, la majorité des meubles commercialisés aujourd’hui sont fabriqués avec des panneaux de bois reconstitués, tels que le contreplaqué, l’aggloméré ou le MDF (ou medium). La présence en grande quantité de colle, de laque et de peinture dans ces matériaux est à l’origine de rejets continu dans l’air de ces aldéhydes dont le formaldéhyde en question. Ces Composés Organiques Volatils sont relâchés à température ambiante 24 heures sur 24 et ce pendant plusieurs années (jusqu’à 5 ans) et peuvent occasionner plus immédiatement des gênes respiratoire et des irritations aux yeux.

Il est vrai que la législation en vigueur dans le domaine de la pollution pintérieure est inexistante, alors les fabricants ne sont pas tellement encouragés à changer leurs pratiques.

Malgré leur obligation légale d’informer le consommateur, les vendeurs de votre magasin de meubles préférés ne sont ni formés ni encouragés à vous donner la liste des substances nocives que contient cette jolie table basse laquée, en panneaux de particules, pour laquelle vous venez d’avoir un coup de cœur.

NB les panneaux d’OSB (panneaux de particules orientées) qu’on utilise dans la construction d’habitations en bois comme panneaux de contreventement (pour rigidifier la structure des murs en ossature bois ou MOB) contiennent eux aussi des formaldéhydes. Les fabricants soucieux de proposer des matériaux sains pour fabriquer des maisons saines ont trouvé la solution : remplacer ces colles par d’autres exemptes de formaldéhydes. C’est donc un problème dont les solutions sont connues mais plus coûteuses…

Une devinette : quelle est la pièce d’une maison où la pollution de l’air est la plus importante ? La chambre de bébé ! Parce que tout y est neuf ou récent, les substances incriminées ici n’ont donc pas eu le temps de s’échapper et de disparaître.

Comment limiter la présence des COV dans nos petits nids ?

Quelques précautions de base :

  • aérer vos intérieurs quotidiennement au moins pendant 10 minutes, n’oubliez pas les chambres
  • préférer les meubles en bois massif et brut ou traité avec des produits exempts de COV
  • pour vos bricolages, des solutions existent dans toutes les grandes surfaces dédiées à cette activité, peintures sans COV, laques écologiques et naturelles, etc.
  • lavez systématiquement vos textiles avant de les porter pour la première fois
  • évitez les moquettes, sauf s’il est spécifié qu’elles sont sans COV
  • si les meubles en panneaux de particules sont incontournables, donnez la priorité aux meubles d’occasion, la majeure partie de leurs COV se sera déjà échappée
  • enfin, il existerait certaines plantes qui absorbent ces polluants comme l’Aloe vera et le Philodendron, le Chrysanthème, l’Azalée, etc.

 

Pour un complément d’information sur le sujet de la pollution intérieure (qui ne se limite malheureusement pas aux émanations de formaldéhyde : acariens, champignons, monoxyde de carbone, etc.) :

Observatoire de la qualité de l’air intérieur : http://www.oqai.fr/obsairint.aspx

 

Alors à bientôt sur www.alter-ec-home.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *